Devenir ingénieur automobile pour concilier passion et savoir-faire

Passionné par tout ce qui touche au domaine de l’automobile et des transports, l’ingénieur mécanique intervient dans les projets de conception de voitures ou de différents véhicules. Il supervise l’intégralité du processus, depuis sa création jusqu’à sa commercialisation. Comment rejoindre une école d’ingénieur automobile ? Et quels sont les enjeux du secteur face à la transition écologique ?

Ingénieur automobile, un métier qui mêle innovation et expertise

L’un des points les plus importants pour l’ingénieur automobile, c’est d’être en avance sur son temps. Il doit savoir repérer avec précision les futurs besoins de la société en matière de transports, afin d’y proposer une réponse adaptée. L’élaboration d’un tel projet peut prendre des années, aussi, il lui faut savoir anticiper les changements et inventer des solutions particulièrement innovantes.

Son expertise globale l’amène à intervenir de façon plus spécifique dans :

  • le développement d’une partie précise des véhicules, comme le moteur;
  • la recherche des ressources nécessaires à leur fabrication;
  • le suivi et le respect des normes qualitatives;
  • la maintenance auprès des organismes acquéreurs après la vente du véhicule;
  • la gestion logistique dans l’entreprise de fabrication;
  • la création et le design des nouveaux véhicules.

La formation d’ingénieur mécanique et les débouchés après le diplôme

La meilleure formation d’ingénieur dans les transports s’obtient après cinq ans d’études supérieures, en école d’ingénieur automobile au Mans. Deux ans de prépa scientifique et trois ans de cursus sont nécessaires pour acquérir les compétences nécessaires à la pratique de ce métier exigeant.

L’accès au métier d’ingénieur automobile peut aussi s’effectuer par d’autres voies, à la condition d’avoir passé un master en lien avec le domaine, comme un master en sciences de l’ingénieur. Des stages en entreprise sont indispensables pour apprendre les bases du poste et se former sur le terrain.

Malgré une restructuration inévitable de l’industrie automobile, le marché se porte bien et les ingénieurs automobiles fraîchement diplômés trouvent assez rapidement un poste à leur mesure. Une spécialisation dans un domaine porteur peut favoriser une embauche, par exemple dans tout ce qui concerne les intelligences embarquées, ou encore les énergies.

Un ingénieur automobile a la possibilité de travailler sur différents points de la chaîne de création/production/commercialisation. Il sera alors designer, ingénieur d’études, ingénieur méthodes, ingénieur qualité, ingénieur de maintenance ou ingénieur logistique.

Les enjeux de la transition écologique pour le secteur automobile

Le contexte particulier qui place l’écologie au centre des débats ces dernières années incite tous les constructeurs automobiles à repenser leurs produits. C’est une opportunité particulièrement enthousiasmante pour les jeunes diplômés, qui bénéficient d’un regard neuf et de compétences plus actuelles dans le registre des énergies propres. À côté de cela, l’industrie automobile vise également à développer les intelligences embarquées pour réduire les dangers sur la route et rendre l’expérience utilisateur optimale.

De fait, les nouveaux ingénieurs automobiles doivent se montrer innovants et force de proposition dans ces aspects particuliers de la conception. L’idée est bien d’imaginer le véhicule du futur, qui répondra à la fois aux besoins des consommateurs et aux directives plus strictes en matière d’énergies ou de choix des matériaux. L’ingénieur automobile a tout à jouer pour exprimer l’expertise et la performance dans le respect de la transition écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>