Inculquer le goût de la culture aux enfants

Bien souvent, c’est dur pour les enfants de se mettre à la lecture, une des principales sources de culture. Un jeune qui lit beaucoup s’imprègne du contenu livresque, découvrant de nouvelles connaissances et idées sur les autres, le monde qui l’entoure ou la vie en général. Au-delà des supports utilisés, la culture occupe une place prépondérante dans le développement de toute nouvelle génération. Puisque les bénéfices ne sont pas immédiats, comment réussir à leur prendre goût à la culture sans les forcer ni les ennuyer ?

Aider les enfants à se développer et à devenir une personne accomplie

L’éducation ne s’arrête pas au fait d’instruire l’enfant. Elle vise également à développer l’ensemble de sa personnalité, sa sociabilité, son sens de la discipline et du respect des autres. En tant que processus, le parcours éducatif a sa propre dynamique. Il s’agit d’une co-construction originale entre l’individu en phase de croissance, les parents qui l’élèvent et les autres entités qui les entourent. L’incitation et le soutien jouent ici un grand rôle. L’essentiel, c’est d’aider le jeune à faire des efforts pour acquérir des connaissances étayées dans des domaines aussi variés que possible (littérature, musique, langues étrangères, etc.) et surtout à devenir une personne accomplie. Fier des valeurs qui lui ont été transmises, il grandira avec ce bagage culturel et intellectuel, qui lui sera un atout considérable pour la vie.

Négocier à chaque fois qu’ils résistent

Il est presque inévitable qu’il y ait des refus et des résistances, en particulier chez les adolescents. Ces comportements leur permettent d’affirmer leur identité par rapport au monde des adultes. C’est aussi le moyen pour eux de tester les limites établies par ces grandes personnes. Dans pareils cas, la meilleure solution consiste à négocier. En effet, tout apprentissage requiert de l’effort. La contrainte excessive butera à un rejet immédiat, mais une démarche incitative s’avèrera payante au bout du compte aussi bien pour l’enfant que pour les parents. Surpassant les ennuis du moment présent, il prendra goût à se cultiver et, une fois jeune adulte, il appréciera mieux les sollicitations de ses parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>