L’airsoft, le jeu de simulation virtuelle grandeur nature

Au Japon, dans les années 1960, alors que la production d’armes à feu est interdite depuis la fin de la guerre, apparaissent les premières répliques d’armes à feu, fabriquées afin de répondre à la demande des collectionneurs. Dans les années 1970, les premières répliques fonctionnelles voient le jour, reproduisant le mécanisme de vraies armes, capables de propulser des billes de plastique grâce à l’air comprimé. Ces répliques furent baptisées « airsoft guns ». C’est ensuite qu’elles furent associées à l’activité sportive et que la mise en jeu opposant deux équipes a vu le jour. Ce loisir s’est depuis démocratisé et fédère aujourd’hui de nombreux joueurs en France et dans le Monde.

L’airsoft, un jeu collectif sportif

L’airsoft est un loisir sportif qui met en scène des joueurs équipés de répliques d’ airsoft. Les joueurs, divisés en équipes, doivent remplir des missions définies par des scénarios créés de toutes pièces. Le joueur est équipé d’une ou de plusieurs répliques d’armes réelles qui tirent des billes de plastique.

Les parties d’airsoft peuvent se dérouler sur le temps d’une journée ou peuvent être des « Op » pouvant durer de 24 heures à 72 heures. Elles peuvent se jouer sur plusieurs types de terrains, urbains comme naturels : dans un bâtiment abandonné, en forêt, dans la neige… Le site doit être sécurisé et la partie autorisée à s’y dérouler.

Les parties d’airsoft sont majoritairement organisées par des associations auxquelles on peut, soit adhérer, soit jouer en tant que free-lancer moyennant une participation aux frais.

Le but du jeu

Le but du jeu d’airsoft est de mettre hors-jeu les joueurs de l’équipe adverse. Pour ce faire, le joueur doit atteindre ses ennemis virtuels par des tirs de billes. Le but de la partie d’airsoft peut simplement consister à mettre hors-jeu tous les joueurs de l’équipe adverse avec peu de contraintes, ou peut être complexifiée par un scénario. Selon les scénarios, les joueurs peuvent tenir un rôle spécifique : celui d’un médecin soignant les joueurs éliminés, d’un ingénieur ou encore d’un sniper.

Grâce aux scénarios, les parties d’airsoft peuvent être extrêmement variées. Elles peuvent s’inspirer de thèmes civils tels que le post-apocalyptique, l’attaque de zombie ou le western, ou de thèmes militaires mettant en scène des missions de libération d’otages, des embuscades, des captures de drapeau, des escortes de VIP ou encore des évasions de prison. L’airsoft est ainsi un jeu ouvert à l’imagination.

 

 

Les règles de l’airsoft : sécurité et fair-play

La règle fondamentale de l’airsoft  est le fair-play. Le joueur étant son propre arbitre, celui qui se fait toucher par une bille doit crier « OUT » et donc se déclarer lui-même hors-jeu. Cette règle est primordiale et son non-respect peut déclencher un avertissement ou l’exclusion du joueur. L’organisateur de la partie d’airsoft  peut ajouter des contraintes en fonction du scénario ou au terrain.

Outre les règles du jeu, le respect des règles de sécurité est incontournable dans la pratique de l’airsoft. Le joueur doit être protégé par un équipement adéquat, notamment de lunettes ou d’un masque de protection. Il est également préférable d’investir dans des chaussures montantes et dans une paire de gants. La sécurité passe également par la sécurisation de l’espace de jeu et le respect des normes légales liées aux répliques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>