Le calvaire des logements étudiants

La rentrée scolaire des étudiants arrive à grands pas et, comme chaque année, c’est la même galère pour les jeunes : trouver un logement. Si le budget est serré, alors il est conseillé de s’y prendre à l’avance pour mettre toutes les chances de son côté, surtout dans certaines régions comme l’Île-de-France !

Le parcours du combattant

La concurrence est rude, alors il faut se préparer à l’avance pour réussir à décrocher l’appartement de ses rêves ou juste un studio correct et décent. Plus on s’y prend tôt, plus on a du choix. En effet, à partir de juin, les locations de logements étudiants se vident et c’est le moment de prospecter en consultant les agences immobilières, les petites annonces et les sites internet. Après la mi-août, l’offre a nettement diminué et c’est plus difficile de trouver. Préparer un dossier complet est apprécié par les propriétaires et permet de gagner du temps. On peut y insérer les documents de base comme la pièce d’identité, la carte étudiant, les références et les revenus des garants, un RIB et le cas échéant les fiches de paie.

Toutes les options possibles

Il existe d’autres modes d’hébergement que la location classique auprès d’un propriétaire. Les résidences étudiantes ont l’avantage de combiner autonomie et services à proximité comme une cafétéria, une laverie… Les cités U gérées par les CROUS sont réservées aux étudiants à revenus modestes. Les foyers sont des sortes d’internats pour étudiants. Quelques HLM proposent également des logements étudiants mais ils sont souvent mal situés. La colocation est l’une des options les plus prisées car elle permet de diviser les frais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>